Avant-première du film Amis Publics et soirée à l’Arc

Lundi 1 er février avait lieu l’avant première du film Amis Publics au cinéma UGC Normandie des Champs Élysées en présence des acteurs du film, la présentation du film était suivi d’une soirée festive au club l’Arc situé non loin de là. Pressamedia était présent pour la projection de ce film qui vaut le détour.

 

Pour réaliser le rêve de son frère malade, Ben (Paul Bartel), Léo (Kev Adams) et sa bande de potes vont organiser un faux braquage.

 

 

Dans le but de concrétiser le rêve de son frère touché d’une leucémie, l’acteur principal ( Léo interprété par Kev Adams ) et une bande de potes vont mettre en place un faux braquage.

La dernière fois Kev Adams était en Aladin dans une méga production à 12 millions d’euros couronnée par un  succès retentissant avec 4,5 millions de spectateurs.

On le retrouve aujourd’hui dans un long métrage au budget plus modeste avec 5 millions d’euros sur un thème peu cocasse : le quotidien des enfants et adolescents malades de cancer. 

Amis publics a été réalisé par Édouard Pluvieux, l’un des acteurs de Kev Adams. Il permet à l’humoriste, acteur étiqueté « idole des jeunes », de s’illustrer dans un registre plus nuancé, grâce à une comédie dramatique à la fois drôle, rythmée et touchante. Ou l’art de manier le contre-pied…

Un film difficile a produire

 

L’histoire? Léo organise avec sa bande de potes un faux braquage pour offrir à son petit frère atteint d’une leucémie une ultime escapade.

Et de toute évidence, rien ne va se passer comme prévu…ce qui devait être une fausse banque était une vraie, l’erreur étant due au chauffeur qui a s’est rendu à la mauvaise banque ! nos compères ne s’aperçoivent de rien et braquent tout de même la banque et se retrouvent dans une cavale sans fin à travers la France…

L’idée du film est née après les visites ­effectuées par Kev Adams auprès d’enfants gravement malades dans des hôpitaux. « Des associations me contactaient pour partager des moments avec des mômes qui ne pouvaient pas venir voir mes spectacles. Au début j’appréhendais, j’étais même totalement flippé. Et puis j’ai vu des enfants qui avaient des rêves, tiraient des plans sur la comète. Une formidable leçon de vie. »

D’après le comédien trouver des financements n’était pas une sinécure « Je n’ai jamais essuyé autant de refus pour produire un film. Le sujet fait peur. Certains me disaient, droit dans les yeux : « On aime le film, mais pas avec Kev Adams, vous êtes trop identifié blagues pour ados ». » Le comédien livre pourtant une prestation convaincante, sans surjouer dans le pathos boursouflé.  »  Tourné en grande partie dans un hôpital de Lyon, le film trouve le bon dosage entre humour et gravité, action façon polar et pures séquences d’émotion.

 

Un film d’ Edouard Pluvieux avec Kev Adams et Vincent Elbaz,  dans les salles à partir du 17 février 2016.

Par Djarma BOUKAR YOB MAIHAM

Les commentaires sont fermés