Paris Eiffel Jumping, une 3ème édition spectaculaire

Eiffel Sunday Challenge présenté par la Mairie de Paris : Pégase se sent pousser des ailes !

 

13558774_1068176543275002_4455836230197820221_o

 

Quand Bosty participe à une épreuve de vitesse, il y va à fond. Le Français n’a pas dérogé à la règle lors de l’Eiffel Sunday Challenge présenté par la Mairie de Paris, ultime épreuve cinq étoiles du Longines Paris Eiffel Jumping, ce dimanche après-midi. En selle sur l’explosif Pégase du Murier, le Champion d’Europe 2013, favori du public, a fait retentir la Marseillaise sur la Plaine de Jeux de Bagatelle.

Sur 48 concurrents au départ, peu ont réussi à trouver les clés de la réussite de ce parcours dessiné par le chef de piste des Jeux olympiques de Rio, Guilherme Jorge. Partie en quatrième, l’allemande Katharina Offel a tenu la tête du classement provisoire pendant un très long moment, avant que le compteur de sans-faute ne se débloque. Lauren Hough et Laura Renwick accrochent le leadership, avant qu’entre en piste celui qui fait lever tout le public à chacun de ses passages. Roger-Yves Bost, la « fusée », est connu pour être extrêmement rapide, et surtout très difficile à rattraper.

Le tricolore boucle son tour en 56.10 secondes dans un tonnerre d’applaudissements, une seconde plus rapide que la cavalière en tête du classement provisoire, Lauren Hough. Le Français affiche un sourire satisfait, mais reste sur ses gardes : « il reste de bons morceaux à venir », glisse-t-il discrètement à son groom, Claude. Une réserve logique, quand on voit les concurrents qui passaient après lui : Pénélope Leprévost, John Whitaker, Patrice Delaveau, Scott Brash, Ludger Beerbaum, Bertram Allen, Abdelkebir Ouaddar, pour ne citer qu’eux. Jusqu’au passage du dernier, Harrie Smolders, on sentait Bosty fébrile, quelque peu soucieux alors qu’on l’entendait souffler « doucement, doucement voyons ! ». Mais le Néerlandais mettra fin au suspense en franchissant la ligne d’arrivée avec près de deux secondes d’écart.

Cette victoire, il la doit en partie à l’excellent comportement de l’étalon gris : « Quand Pégase est en forme, on peut tout sauter. L’épreuve était assez rapide, il y avait un ou deux tournants difficiles, mais le cheval était bien le premier jour et ici aussi. Quand il est comme ça, il est magnifique ! » Un bon présage pour l’avenir alors ? « Je ne fais pas de plans. On avance tranquillement, je veux vraiment prendre le temps de faire les choses bien avec lui. On se fait plaisir, c’est le plus important ».

 

 

De nombreuses personnalités et des danseuses brésiliennes pour clôturer l’événement

 

Comme chaque année, le Paris Eiffel Jumping a reçu de nombreuses célébrités pour cet événement incontournable du mois de juillet, en effet de nombreux comédiens, politiques, hommes d’affaires…et même le seigneur Johnny Hallyday en personne accompagné de sa femme Laeticia qui représentait son association » La bonne étoile » qui oeuvre pour la scolarisation des enfants vietnamiens… et bien que la météo n’était guère joviale, ces 3 journées furent merveilleuses et riche en émotion, le tout ponctué d’un show spectaculaire de danseuses brésiliennes.

La troisième édition du Longines Paris Eiffel Jumping était une belle réussite et surtout un bel événement hippique, à un mois seulement des Jeux olympiques de Rio. Après cette petite parenthèse à la Plaine de Jeux de Bagatelle, l’événement reprendra ses quartiers sur le Champs de Mars en juillet 2017. Le rendez-vous est donc donné !

 

Les commentaires sont fermés