FIAC 2016 : le bilan

La FIAC confirme sa position de rendez-vous incontournable avec des ventes exceptionnelles dans tous les secteurs du marché grâce à des présentations d’une grande qualité saluées par les prescripteurs et une audience record.

La 43ème édition de la FIAC, l’une des foires d’art les plus importantes du monde, a fermé ses portes le dimanche 23 octobre, avec de très bonnes ventes rapportées par de nombreuses galeries. Les transactions ont eu lieu dans l’écrin historique de la FIAC au Grand Palais, et aussi au sein du nouveau secteur On Site installé au Petit Palais et sur les différents sites Hors les Murs. Déjouant de nombreux pronostics, la FIAC a enregistré une fréquentation record en hausse de 0.5% avec 72 080 entrées.

La 44e édition de la FIAC se tiendra du 19 au 22 octobre 2017 avec un vernissage le 18 octobre. Le Grand Palais accueillera la foire jusqu’en 2020 inclus avant une période de rénovation et d’agrandissement d’une durée maximale de deux ans. Des projets enthousiasmants de relogement temporaire, à proximité du Grand Palais, sont actuellement à l’étude.

 

FIAC PARIS

 

Du 19 au 23 octobre 2016, la FIAC a réuni un ensemble prestigieux de 186 galeries d’art contemporain et d’art moderne issues de 27 pays et représentant quelques 4 000 artistes de tous les continents. Cette année, 43 galeries ont participé à la FIAC ; 4 nouveaux territoires ont fait leur entrée ou leur retour : Japon, Hong Kong, la Pologne et la Hongrie.

Malgré le contexte actuel en France, l’édition 2016 de la FIAC a comptabilisé 72 080 entrées en 5 jours au Grand Palais soit une hausse de 0,5%. Collectionneurs, institutions, professionnels français et internationaux étaient particulièrement nombreux lors de cette semaine : 12 198 visiteurs VIP ont été accueillis soit une hausse de 8,7 %.

Les visiteurs sont venus de 58 pays, notamment : Allemagne, Belgique, Brésil, Canada, Chine, Emirats Arabes Unis, Espagne, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Grèce, Inde, Italie, Israël, Japon, Liban, Luxembourg, Mexique, Qatar, Singapour, Suisse, Turquie…

Une centaine des principales institutions culturelles françaises et internationales, fondations et amis de musées ont été accueillis cette année. Parmi ceux-ci : Centre Pompidou Foundation, Fondation Louis Vuitton, Pinault collection, les différents comités d’acquisition du Musée national d’Art Moderne, Tate Modern, la Fondation Luma, Jumex Foundation, Les Amis du Guggenheim New York et de Venise, Serpentine Gallery, la Société des Amis Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, les amis de La Fondation maison rouge, la Fondation Cartier…

Un nombre important d’artistes venus du monde entier ont participé à ce rendez-vous incontournable : Maurizio Cattelan, Claude Closky, Jimmie Durham, Olafur Eliason, Elmgreen & Dragset, Urs Fischer, Peter Fischli, Joana Hadjithomas, Michel Houellebecq, Leandro Erlich, Peter Greenaway, Karen Kilimnik, Jannis Kounellis, Yoshitomo Nara, Ugo Rondinone, Laure Prouvost, Michael Sailstorfer, Jacques Villeglé, Yan Pei-Ming, Cathy Wilkes…

L’édition 2016 commentée par quelques galeries :

Serena Cattaneo Adorno directrice de Gagosian Gallery (Paris) : « Nous pensions que cette année serait un pari à relever à cause de l’écart de temps entre la FIAC et Frieze. Nous sommes très heureux des ventes réalisées et des rencontres que nous avons faites. Il y a eu une forte audience internationale et nous avons réalisé des ventes auprès de nouveaux clients. Paris devient la capitale de l’art. La qualité des présentations est remarquable. »

Fabienne Leclerc de la galerie In Situ – Fabienne Leclerc : « La qualité des présentations à travers toute la foire a été exceptionnelle. Nous avons vendu l’œuvre de Vivien Roubaud au Petit Palais et, sur notre stand au Grand Palais, les œuvres de tous les artistes présentés – Mark Dion, Johana Hadjithomas & Halil Joreige, Otobong Nkanga – auprès de collectionneurs privés et institutionnels de la France, Hong Kong et Singapour. »

Christophe Van de Weghe : « La FIAC est une de nos foires favorites. Les ventes ont décollé dès l’ouverture de la foire et ont continué jusqu’à la dernière minute. Nous travaillons toujours bien à la FIAC, mais cette année, la qualité a été particulièrement exceptionnelle. Nous avons vendu un Rudolf Stingel pour 2,3 millions de dollars, un dessin de Tom Wesselmann pour 180.000 dollars et un dessin de Pablo Picasso pour 450.000 dollars. »

Solene Guillier de gb agency : « Nous avons eu beaucoup d’intérêt dès le premier jour. Nous avons rencontré un nombre considérable de nouveaux collectionneurs, beaucoup en provenance d’Asie, mais aussi d’Italie et de Belgique. Il y a eu un nombre conséquent de fondations, groupes d’amis de musées internationaux, ainsi que des collectionneurs privés. »

Massimo Minini : « C’est une très belle foire et la meilleure édition de toutes ! Nous avons vendu deux œuvres de Daniel Buren, trois œuvres de Sheila Hicks, ainsi que des œuvres d’Ariel Schlesinger et de Mario Merz. Nous avons rencontré de nouveaux collectionneurs français, belges et italiens ainsi que des conseillers d’art pour les collectionneurs américains. »

Guido Baudach : « La FIAC devient meilleure année après année. L’ambiance était très bonne au Grand Palais. Nous avons vendu un nombre considérable d’œuvres allant de 10.000 à 50.000 euros. Nous avons vendu toutes les œuvres à de nouveaux clients qui viennent à la fois de France et de l’étranger. »
Marcel et David Fleiss de Galerie 1900-2000 : « C’est notre meilleure FIAC. C’est une excellente foire pour la qualité des rencontres que nous avons faites. Nous avons vendu 30 œuvres dont l’une d’une valeur de 500.000 euros. Nous avons rencontré de nouveaux collectionneurs américains, belges, suisses, allemands et français. »

Kamel Mennour : « Excellente édition. On a très bien travaillé. »

Nicolas Nahab de Marian Goodman : « Ce fut une meilleure année pour nous en termes de ventes que l’an dernier. Nous avons vendu tous les jours. Au total quelques 15 œuvres avec un prix moyen de 100.000 euros. Nous avons vendu à des institutions internationales et des collectionneurs privés européens. »

Konrad Fischer : « Ce fut une grande semaine; nous avons vendu de très nombreuses œuvres, y compris les 20 numéros d’une édition de Thomas Schütte. Nous avons tissé de nouvelles relations avec les collectionneurs provenant de pays divers : France, Etats-Unis, Japon, Pays-Bas, Belgique, Italie et Espagne – et vendu des pièces dans une fourchette de prix allant de 20.000 à 200.000 euros à des collectionneurs et institutions privés. »

TORRI, Secteur Lafayette : « Nous sommes très heureux d’avoir présenté le solo show de Hoël Durrat. Nous avons vendu la totalité de notre stand, dont une œuvre vidéo au FRAC PACA. »

Prateek Raja de Experimenter, Secteur Lafayette : « Nous sommes très heureux d’être présents à la FIAC pour la première fois. Cette expérience a été exceptionnellement enrichissante. Nous sommes fiers d’avoir vendu l’installation vidéo majeure de l’artiste pakistanais Bani Abidi à une institution française. »

Canada : « Nous sommes ravis, c’est l’une des meilleures foires que nous ayons faite. Cela a été un moment important également pour l’artiste dont nous présentions un solo show et qui est venue à la foire. »

José Rojas de House of Gaga, Salon d’Honneur : « Nous sommes enchantés de voir que l’énergie investie dans la FIAC est toujours, et même de plus en plus, récompensée. Cela fait six ans que nous participons à la FIAC et c’est une foire très importante pour nous.  »

Alessandro Pasotti de P420, Salon Jean Perrin : « Nous sommes ravis des rencontres que nous avons faites grâce à notre présentation d’Irma Blank au Salon Jean Perrin. Chaque journée a été positive et nous a fourni des contacts intéressants. La FIAC est une des foires les plus importantes à l’international à laquelle chaque galerie aspire à participer. Nous espérons pouvoir venir l’an prochain et présenter également nos artistes contemporains. »

espaivisor, Salon Jean Perrin : « Nous avons réalisé une très bonne foire. Nous avons vendu une œuvre de Nil Yalter et Judy Blum Paris, Ville Lumière, 1974 à la Ville de Paris. Nous avons apprécié la présentation du nouvel espace du Salon Jean Perrin et espérons être présents à la FIAC l’an prochain. »

Première édition du secteur On Site
Petit Palais et avenue Winston Churchill

Le nouveau secteur dédié aux œuvres sculpturales et aux installations, créé en collaboration avec Christophe Leribault, directeur du Petit Palais, ainsi que le commissaire associé Lorenzo Benedetti, s’est installé du 19 au 23 octobre dans le prestigieux Petit Palais, voisin du Grand Palais. Au total 37 œuvres de toutes dimensions ont été présentées dans des conditions d’exposition muséales, un contexte sans égal dans le paysage des foires d’art contemporain. Ce cadre idéal, renforcé par la piétonisation de l’avenue Winston Churchill, a offert une respiration très appréciée par les visiteurs et galeries.

Instaurée pour la 1ère fois dans l’histoire de la FIAC, la piétonisation de l’avenue a permis de recréer l’esplanade originelle de l’Exposition Universelle de 1900, tel un pont entre le Petit Palais et le Grand Palais. Une dizaine d’œuvres y étaient installées pour offrir aux visiteurs parisiens et du monde entier un tableau d’art contemporain à ciel ouvert. La fréquentation du Petit Palais a doublé durant les 5 jours d’ouverture de la FIAC, passant de 17 000 visiteurs la semaine précédente à plus de 35 500 visiteurs.

Proposé en accès libre et gratuit, On Site au Petit Palais et sur l’avenue Winston Churchill, a permis à un large public de découvrir des œuvres et des artistes d’une très grande qualité : Etel Adnan (Galerie Lelong, Paris), David Altmejd (Xavier Hufkens, Bruxelles), Étienne Béothy (Le Minotaure, Paris), Joe Bradley (Galerie Eva Presenhuber, Zürich), Stefan Brüggemann (Parra & Romero, Madrid), Alain Bublex (Georges-Philippe et Nathalie Vallois, Paris), Abraham Cruzvillegas (Chantal Crousel, Paris), Noël Dolla (Galerie Bernard Ceysson, Paris), Wang Du (Galerie Laurent Godin, Paris), Marcel Duchamp (Galerie 1900-2000, Paris), Jimmie Durham (Michel Rein, Paris, Bruxelles), Jan Fabre (Galerie Daniel Templon, Paris, Bruxelles), Barry Flanagan (Waddington Custot Galleries, Londres), Brian Griffiths (Vilma Gold, Londres), Damien Hirst (White Cube, Londres, Hong Kong), Yu Honglei (Balice Hertling, Paris et Antenna Space, Shanghai) Jannis Kounellis (Galerie Lelong, Paris), Bertrand Lavier (Almine Rech, Paris), Guillaume Leblon (Jocelyn Wolff, Paris), Gonzalo Lebrija (Galerie Laurent Godin, Paris), Ange Leccia (Jousse Entreprise, Paris), Benoît Maire (Galerie Thomas Bernard – Cortex Athletico, Paris, et Meessen de Clercq, Bruxelles) Caroline Mesquita (Carlier / Gebauer, Berlin), Yoshitomo Nara (Blum & Poe, Los Angeles, New York, Tokyo), Ernesto Neto (Max Hetzler, Berlin), Not Vital (Thaddaeus Ropac, Paris, Salzburg), Eduardo Paolozzi (C L E A R I N G, New York, Bruxelles), Manfred Pernice (Neu, Berlin), Mandla Reuter (Francesca Minini, Milan et Neue Alte Brücke, Francfort), Vivien Roubaud (In Situ – Fabienne Leclerc, Paris), Adrian Schiess (Galerie nächst St. Stephan Rosemarie Schwarzwälder, Vienne), Do Ho Suh, (Victoria Miro, London et Lehmann Maupin, New York, Hong Kong), Oscar Tuazon (Chantal Crousel, Paris), Lee Ufan (kamel mennour, Paris), Jacques Villeglé (Georges-Philippe & Nathalie Vallois, Paris), Lawrence Weiner (Marian Goodman, Paris, New York, London et Alfonso, Artiaco, Naples).

De nombreuses ventes ont été réalisées dans le cadre de On Site, notamment les œuvres de Ernesto Neto, Vivien Roubaud et Jannis Kounellis.

Le Hors les Murs dans trois lieux emblématiques parisiens

Cette année, la programmation Hors les Murs s’est installée au Domaine national du Louvre et des Tuileries, au Musée national Eugène Delacroix et Place Vendôme.

Grâce à l’implication des galeries et des artistes, dans le cadre exceptionnel du jardin des Tuileries, la FIAC et le Louvre, partenaires depuis 10 ans, ont rassemblé 18 projets conjuguant installations, sculptures, performances et propositions architecturales : Ignasi Aballí (Meessen de Clercq, Bruxelles), Ron Arad (Revolution precrafted), Eric Baudart (Chez Valentin, Paris et Edouard Malingue, Hong Kong), Berdaguer & Péjus (Galerie Papillon, Paris, Joe Bradley (Galerie Eva Presenhuber, Zürich), Mircea Cantor (VNH Gallery, Paris), Claude Closky, (Laurent Godin, Paris), Noël Dolla (Bernard Ceysson, Paris), Gloria Friedmann (Galerie Mitterrand, Paris), Jacques Julien (Semiose, Paris), Thomas Kilpper (Nagel Draxler, Berlin), Vincent Mauger (Galerie Bertrand Grimont, Paris), Jean Nouvel (Studio Jean Nouvel Design, pour Revolution precrafted, Paris), Pezo von Ellrichshause (SOLO GALERIE, Paris), Jean Prouvé (Patrick Seguin, Paris), Michael Sailstorfer (König Galerie, Berlin et Galerie Perrotin, Paris, New York), Julien Tiberi (Semiose, Paris).

La FIAC a également renouvelé sa collaboration avec le Comité Vendôme et l’ensemble de ses membres pour présenter Place Vendôme l’œuvre monumentale d’Ugo Rondinone, Every Time the Sun Comes-up, présentée conjointement par Eva Presenhuber (Zürich), Esther Schipper (Berlin), Gladstone Gallery (New York, Bruxelles), Kukje Gallery / Tina Kim Gallery (Séoul, New York) et Sadie Coles (Londres).

Parades for FIAC : le nouveau festival de performances de la FIAC

Cette année, la FIAC a renforcé son soutien aux pratiques performatives et au dialogue entre les disciplines dans l’art contemporain en inaugurant un nouveau festival, Parades for FIAC, qui s’est tenu dans différents espaces emblématiques parisiens à proximité de la FIAC : dans les cours du Louvre, Gare du Nord, au Palais de la découverte et au Musée de l’Orangerie.

A l’intersection entre musique, danse contemporaine, performance et poésie, le festival a proposé des expérimentations sous la forme d’actions live ouvrant de nouveaux périmètres au champ de la performance artistique.

La FIAC a également répondu favorablement à l’invitation du Palais de la Découverte en ouvrant, pour la 1re fois depuis des décennies, la porte du Salon d’Honneur qui le relie au Grand Palais pour présenter un programme de performances mêlant fictions et réalités scientifiques chaque soir à partir de 18h30.

La FIAC continue

Les commentaires sont fermés