Dominique Lavanant et son compagnon : elle a été traumatisée

La comédienne représente une grande icône de la scène cinématographique française. Très célèbre pour ses apparitions aussi bien au cinéma qu’à la télé, Dominique Lavanant a su traverser de nombreuses générations. Si au cours des années 2000, elle se fait de plus en plus rare, c’est parce qu’elle s’est tournée vers le théâtre. Désormais absente de nos écrans, elle mène une vie paisible aux côtés de ses proches. Découvrez tout sur Dominique Lavanant et son compagnon.

Dominique Lavanant et son compagnon : son chagrin d’amour qu’elle n’oublie pas

L’incroyable actrice aux multiples talents a beaucoup souffert par le passé. Alors en couple avec son compagnon à l’époque, Dominique Lavanant ne s’imaginait pas vivre le pire. Trente années plus tôt, la comédienne va jusqu’à refuser un rôle important à cause d’une rupture terrible. Alors sélectionnée au casting de Canal+ pour la série culte Palace en 1988, elle faisait partie des actrices principales.

Mais le terrible chagrin infligé par son compagnon a tout bouleversé dans la vie de Dominique Lavanant. L’ancienne membre de la troupe du Splendid ne pouvant pas supporter la douleur, elle décide d’abandonner son rôle phare qui la destinait à la gloire. Interviewé par le magazine Le Point, c’est Jean-Michel Ribes, le créateur de la série qui fait des révélations choquantes sur l’actrice.

« On a commencé à tourner Lady Palace avec Dominique Lavanant. Puis un jour, elle se met à pleurer tout le temps. Elle traversait un chagrin d’amour terrible. Finalement, elle renonce à jouer », confia-t-il ému. Cette pénible situation a mis l’équipe de production en difficulté pendant une longue période.

Dominique Lavanant et son compagnon

L’actrice remplacée par Valérie Lemercier

Mais le départ de Dominique Lavanant dû à son compagnon va ouvrir la porte de la célébrité à Valérie Lemercier. « J’avais alors repéré dans les petits rôles de figuration une fille formidable que j’avais fait tourner dans un petit téléfilm. Pour faire partie du casting, elle m’avait envoyé une photo d’elle faisant une grimace coupée par un petit ruban déchiré avec son nom et son téléphone » poursuit le créateur.

À lire :   Maitre Gims envisage sérieusement prendre une pause ?

C’est ainsi que le malheur de la septuagénaire a favorisé la naissance d’une nouvelle icône du 7e art français. «  J’ai dit au producteur Christian Fechner : Il faut essayer avec cette fille. Il ne voulait pas au début, mais Valérie Lemercier est finalement devenue Lady Palace. Elle était plutôt réservée, mais complètement zébrée à l’intérieur. Elle a eu une célébrité immédiate. Et son talent lui a permis de continuer loin après » a-t-il conclue.

La comédienne se remet de cette dure séparation

Dominique Lavanant a ainsi perdu une place de choix dans sa carrière à cause de son partenaire de vie. Même si elle fait longtemps profil bas après cet épisode, l’incroyable humoriste parvient à s’en remettre. Elle enchaîne quelques rôles au cinéma avant de se retirer pour s’intéresser à la télé.

On la connaît pour ses rôles enjoués dans Soeurthérèse.com et récemment dans la série Scènes de ménages comme l’épouse de René (Jean-Luc Bideau). Pour cette série, bien que Dominique Lavanant y soit récurrente aux côtés de son mari de scène, elle cède finalement sa place à Sophie Arthur. Après quelques rares apparitions dans d’autres productions, la comédienne finit par déserter les petits écrans.

De douloureuses ruptures dans le monde professionnel

La collègue de Marion Game n’a pas souffert qu’en amour. Dominique Lavanant, en dehors de sa séparation avec son compagnon, a également connu une vive rupture avec sa troupe de théâtre du Splendid. Celle qui quittait l’Angleterre après 21 longues années passées loin de son pays natal a rencontré ce club de comédien à son arrivée à Paris. Ce sont ces derniers qui l’initient au théâtre d’abord avec :

  • Les Amours d’une aubergine ;
  • Amour, coquillage et crustacés ;
  • Les bronzés.
À lire :  Julien Doré: l'incroyable salaire de l'artiste

Avec le temps, les torchons finissent par brûler entre la comédienne et son groupe. « Quand on me rejette, je n’ai pas pour principe de courir après les gens. Au Splendid, mes rôles ont rétréci au fur et à mesure que le temps passait. Bon, voilà. Et puis plus d’amitié. Il n’y avait plus d’affectif du tout. Il n’y avait plus rien » a-t-elle confié.

Quelques années après leur séparation, Dominique Lavanant dévoile au micro de France Soir comment elle a souffert. « C’est mon pire souvenir de tournage, c’était tellement horrible que j’en ai pleuré. Aux yeux des anciens du Splendid, je n’étais rien. Juste une débutante face à d’anciens amis » a-t-elle confessé.

Une amitié partie en fumée avec le temps

Comme si cela ne suffisait pas, ses relations avec Josiane Balasko, son acolyte de l’époque, se sont refroidies. Les deux femmes étaient en effet très proches. Elles se rencontrent pour la première fois grâce à leur troupe théâtrale. En plus d’être amies dans la vraie vie, elles se sont données la réplique notamment dans :

  • Les hommes préfèrent les grosses ;
  • La Salma.

Dominique Lavanant garde de tristes souvenirs de leur amitié. « Elle a été mon amie, on était cul et chemise, et on connaissait nos familles respectives… Par moments, elle me manque, c’est vrai. Quelque chose transforme les gens. Peut-être l’argent » finit-elle par conclure.

Dominique Lavanant et son compagnon

Dominique Lavanant : ce rôle d’une amie qu’on lui a confié

La star des années 70 et 80 a de beaux souvenirs avec sa collègue Bernadette Laffont par contre. Les deux amies ont partagé l’écran ensemble notamment dans Paulette de Jérôme Enrico. C’est pour cette raison que ce fût douloureux pour Dominique Lavanant de remplacer l’actrice dans le film Les vacances du petit Nicolas, après son décès. Dans cette réalisation où elle donne la réplique à Kad Mérad, ce rôle était lourd à porter.

À lire :  Soprano et sa femme : en proie aux vieux démons?

« Si je suis là, c’est parce que Bernadette n’y est plus. Ça crée un malaise. Je ne pense pas qu’il s’en rende compte. Il est hypersensible, mais du coup, il est dur. Puis, ils ont écrit le texte, les répliques pour Bernadette. Certaines me font du mal à dire. On était amies, j’avais tourné trois films avec elle. Bernadette m’a dit qu’elle m’aimait beaucoup. C’était un lien indestructible. On a eu une complicité et un bonheur immédiat d’être ensemble » a déclaré la comédienne avec tristesse.

Malgré cela, Dominique Lavanant parvient à rendre un bel hommage à sa copine disparue. Elle réussit à jouer avec brio en sa mémoire. Même si désormais celle qui a perdu son père à l’âge de 2 ans ne figure plus à la télé, on peut se consoler en revoyant ses grands classiques.