mardi, juin 28, 2022

Le boysband BTS à la Maison Blanche : une lutte contre le racisme

Le boysband BTS, le plus célèbre de la musique pop coréenne, est venu à la Maison Blanche à l’occasion du dernier jour du Mois du Patrimoine des citoyens américains, d’origine asiatique. Il abordait le racisme subi par la communauté asiatique, aux États-Unis.

Le boysband BTS
BTS, invité par les Nations Unis en 2018

Les invités de prestige de Joe Biden

Sincèrement préoccupé par les actes racistes que subissent la communauté asiatique des États-Unis depuis le début de la pandémie de la Covid-19, le président Joe Biden a tenu à inviter le groupe BTS au sein de la Maison Blanche. Convaincu par leur talent de communication, il était important pour ce dernier que le septuor s’exprime à ce sujet et puisse sensibiliser un grand nombre de personnes.

Le boysband BTS dénonce les crimes racistes à l’égard de la communauté asiatique

Ce 31 mai 2022 dans la salle de presse de la Maison Blanche, les BTS se tenaient derrière le pupitre face à une centaine de journalistes. L’allocution n’aura duré que six minutes, mais aura permis à ces nombreux hommes et femmes de presse, de partager ce moment via les réseaux sociaux, par des prises de photos et de vidéos en direct. La conférence se tenant à la fois en présentiel et en ligne, c’est environ 300 000 connectés que l’on recense, en plus d’une deux centaines de fans qui se tenaient aux abords de la Maison Blanche.

« La hausse des crimes, comprenant les crimes racistes à l’égard de la communique asiatique, nous a dévasté », déclare le plus vieux des trois membres les plus jeunes, Park Ji-Min. Alors que RM, le leader du groupe, a manifesté par des mots être honorés de pouvoir parler de « crimes anti-racistes, d’inclusion et de la diversité », Ji-Min a affirmé « profiter de cette opportunité » pour se faire entendre une nouvelle fois.

À lire :  Cannes 2022 : quand Rihanna inspire les femmes enceintes

En effet en 2018 et 2021, les Nations Unis avaient déjà fait appel au boysband pour aborder le sujet du changement climatique, et parler (pour la première fois) de ce racisme subi par les Asiatique depuis le début de la pandémie. À cet effet, les jeunes hommes avaient partagé une lettre évoquant leur propre témoignage. « Nous avons été injuriés sans aucune explication et avons subi des moqueries à cause de notre apparence. On nous a même demandé comment cela se faisait-il que les Asiatiques parlent anglais ».

Min Yong-Gi, alias Suga, le second membre le plus âgé, disait : « Il n’y a rien de mal à être différent. L’égalité commence au moment où nous nous dévoilons et acceptons nos différences ». L’avant-dernier membre dans l’ordre des naissances, V (Kim Tae-Hyung), a tenu à rappeler que « chaque personne à sa propre histoire ». Il espérait également que cette rencontre conscientise beaucoup à considérer son prochain « comme une personne de valeur ».

Ainsi, mis à part le leader, le groupe s’est exprimé en coréen.

Pour en savoir plus à ce sujet : cliquez ici.

Latest Posts

Don't Miss