Accueil > L’incroyable William Lebghil
L'incroyable William Lebghil

L’incroyable William Lebghil

Il y a-t-il un seul acteur français qui soit aussi respecté que William Lebghil ? Il y en a-t-il un, qui soit aussi soutenu que lui ? Malgré ses quelques apparitions à l’écran, sa notoriété gigantesque lui confère une belle réputation aux yeux de la génération Z.

Qui est-il ?

Né en juillet 1990 à Villeneuve-Saint-Georges, William Lebghil grandit en Seine-et-Marne. Dès l’âge de 10 ans, il est prit d’un grand intérêt pour le cinéma et souhaite y faire carrière. C’est pourquoi, ses parents l’inscrivent au théâtre, où sa passion grandira. En effet, il finit par acquérir l’habitude, et l’aptitude, à monter ses propres scènes. Au cours de son adolescence, peu avant sa majorité, il travaille dans un hôpital psychiatrique à côté de ses études, pour financer ses pièces.

À 21 ans, il sort fraîchement diplômé à l’École d’art dramatique Jean Périmony. Peu de temps après, il décroche son premier rôle au cinéma, dans le film Les Mythos. Il fait ensuite partie du casting du court-métrage Fuck UK.

L'incroyable William Lebghil
William Lebghil dans le film Yves

L’incroyable William Lebghil : le parcours artiste

Sa carrière décolle vraiment lors de l’obtention du rôle de Slimane Elboughi, dans la série humoristique Soda. Ses apparitions à la télévision et son interprétation atypique du personnage, lui forge une réputation incroyable auprès des jeunes gens. « Slimane » devient une vraie icône, aussi bien dans la cour de récrée que lors des repas de famille. William Lebghil se voit être très imité, au point d’en devenir un meme sur les réseaux sociaux jusqu’à aujourd’hui. Pourtant, la série ayant pris fin en 2014, la notoriété de William Lebghil n’est pas pour autant morte. Voilà plus d’une décennie depuis la première saison, qu’il continue de marquer les esprits de ces jeunes gens devenus adultes aujourd’hui.

À lire :  La superstar Drake est-il un cœur à prendre ?

William Lebghil n’a rien à envier à personne. Il a pour lui, une belle filmographie et ne se fait pas tant discret à l’écran puisque l’acteur joue dans un ou plusieurs film(s) pratiquement chaque année. Toutefois, son succès bien moindre que celui de son ami Kev Adams, a l’habitude d’en frustrer plus d’un. William Lebghil reste cependant un homme humble, qui ne force pas le succès justement, et permet que son travail donne des fruits ; que cela intéresse le public, comme cela peut ne pas l’intéresser. Il est la figure exemplaire de vivre par passion tout en prenant du plaisir, et sans chercher à « percer » de façon forcée. Qualifié d’être un acteur « légendaire » par certains internautes sur les réseaux sociaux, tout porte à croire que cette percée est toujours d’actualité. Car, finalement, un Homme n’est oublié que lorsque l’on ne se souvient plus de lui. Ce qui n’est pas le cas de « Slimane ».

William Lebghil fait ainsi partie du casting des films à succès tels que :

  • Les Combattants (2014),
  • Les Nouvelles aventures d’Aladin (2015),
  • La fine équipe (2016),
  • Le sens de la fête (2017),
  • Cherchez la femme (2017)
  • Ami-ami (2018),
  • Première année (2018),
  • Voyez comme on danse (2018),
  • Yves (2019),
  • Les fantasmes (2021).

Qu’en est-il de sa vie amoureuse ?

Côté cœur, William Lebghil préfère rester très discret. En effet, il n’a jamais confié être en couple avec qui que ce soit, et n’a pas l’attention de révéler cette partie-là de sa vie privée au grand public.

Néanmoins, en 2014, l’acteur avait révélé avoir un peu de mal avec les filles, et que durant son adolescence, c’était encore plus compliqué. « Je m’en suis pris des râteaux“, raconte-t-il. « Mais ça forge le caractère et je ne suis pas du tout revanchard ». Étant homme « extrêmement galant », d’après ses mots, il confie que la séduction avec les femmes commence par le rire, et que ce n’est pas toujours aussi simple.

L’incroyable William Lebghil sur les réseaux sociaux

William Lebghil ne possède qu’un compte Instragram pour réseau social. Avec ses 93k d’abonnés, le comédien est peu actif. Au total, il a moins d’une centaine de publications ; la première remontant à 2014. Son profil est orné de clichés assez humoristiques, de souvenirs de vacances et de scènes de film.

À lire :  Pourquoi Christophe Hondelatte s’est retiré des écrans à plusieurs reprises