Marcel Amont et sa femme

Marcel Amont et sa femme : que devient le chanteur de music-hall ?

L’artiste français détient plus de 70 années de carrière dans la chanson. Marcel Jean-Pierre Balthazar Miramon, de son vrai nom, est originaire de Bordeaux. Ce talentueux artiste n’est plus un personnage à présenter. Sa vie privée ne fait, par contre, pas la une des médias. L’acteur veille à protéger sa famille des effets négatifs de la presse people. Il n’hésite tout de même pas à faire quelques confidences sur celle qu’il a épousée il y a plus de 40 ans. Marcel Amont et sa femme forment un couple solide et inséparable. Voici l’identité de la mère de ses enfants.

Marcel Amont et sa femme : ça dure entre eux

Depuis plus d’une quarantaine d’années, Marcel Amont file le parfait amour avec sa femme Marlène Laborde. Leur chemin se croise quand il a 47 ans et elle 30. Les deux conjoints se rencontrent pour la première fois au casino de La Baule. La femme de Marcel Amont y avait organisé une soirée de gala.

Rien ne présageait la longévité de leur amour. Le chanteur affirme ne pas savoir ce qui a motivé sa compagne à se tenir à ses côtés durant toutes ces années. Une chose est sûre, ils ont réussi à traverser main dans la main les nombreuses péripéties de la vie. La complicité entre Marcel Amont et sa femme a permis au couple d’affronter ensemble toutes les difficultés.

Qui est sa femme Marlène Laborde ?

L’acteur français et son épouse se marient en 1977. Marcel Amont et sa femme ont deux enfants nés de leur union. Il s’agit de Romélie et Mathias, ses deux derniers. La mère de famille a été depuis toujours d’une grande aide pour son compagnon.

En plus de l’avoir soutenu tout au long de sa carrière musicale, elle assurait la rédaction de ses ouvrages. Leur premier succès littéraire date de 1989 avec le livre Une chanson ? Qu’il y a-t-il à l’intérieur d’une chanson ? En plus d’être son épouse et sa collaboratrice, la femme de Marcel Amont est également son infirmière, son agent… Elle assure des dizaines d’autres tâches selon son mari :

« Quand j’ai rencontré Marlène, j’avais 47 ans. C’est elle qui a tout agencé dans notre maison et qui est tombée amoureuse de la vallée d’Aspe. Elle a aménagé la vieille grange de ma famille » a-t-il confié dans le média France Dimanche. Depuis toujours, sa charmante épouse sait assurer l’équilibre de leur foyer.

Marcel Amont et sa femme

Une première idylle avec une triste fin

Marcel Amont a déjà été en couple avant d’épouser sa femme Marlène. Il vit une histoire d’amour avec Tamara Vladimirovna Deiness, sa première compagne. De cette union naissent également deux enfants, Katia et Alexis.

À lire :  Julien Doré: l'incroyable salaire de l'artiste

Très proche de sa progéniture, la star se confie souvent sur eux. Il évoque ses relations avec sa grande fille : « Ma fille aînée, Katia, m’a donné deux petits-enfants qui ont plus de 25 ans. Et nous sommes en contact permanent », confia-t-il. Le chanteur a un grand sens de la famille comme il l’affirme auprès de France Dimanche :

« Bref, je suis très famille. Même ma belle-mère, âgée d’à peine cinq ans de plus que moi, habite le même immeuble que nous. Je m’en occupe comme si c’était ma mère. Je la respecte beaucoup. Certains disent de moi que je suis un gendre formidable, mais ça me gêne. Je préfère ne pas trop en parler. En tout cas, quand j’imagine ces pauvres personnes âgées délaissées par leurs proches, je trouve ça épouvantable ».

Marcel Amont et ses proches affrontent le pire

En août 2021, les médias annonçaient une grave nouvelle au public. Ses fans apprenaient alors l’hospitalisation de sa fille Katia Amont. Son état de santé préoccupant a fait craindre le pire. Deux mois plus tôt, elle était entrée dans le coma.

D’après certaines sources, la fille de Marcel Amont a été victime d’une rupture d’anévrisme qui semble être dangereux. Il s’agit, en effet, d’une dilatation des vaisseaux sanguins au point qu’ils se fissurent ou finissent par rompre.

Cet épisode difficile a énormément secoué la famille du chanteur. Ce dernier n’a pas hésité à se tenir au chevet de sa fille malade en attendant son rétablissement. Très atteint par cette dure épreuve, Marcel Amont en a souffert. Il a su tout de même compter sur le soutien sans faille de sa femme et de ses autres enfants.

Les proches du musicien ont préféré affronter la situation en toute intimité. Ils n’ont donc révélé aucune information sur l’état de santé actuel de Katia. En espérant qu’elle s’en remette peu à peu, on lui souhaite un excellent rétablissement.

Qui est le mari de Katia, la fille de Marcel Amont ?

L’acolyte de Charles Aznavour a un gendre bien particulier. Katia Amont et son compagnon Abel Jafri se sont unis depuis de nombreuses années. Pour rappel, il s’agit du célèbre acteur, comédien et professeur de théâtre français d’origine tunisienne. Le couple a accueilli ensemble leurs enfants et vit depuis toujours en parfaite harmonie. Très discrets, ils vivent leur amour loin de la pression médiatique.

À lire :  Catherine Robert: qui est l’épouse de Vianney ?

L’hospitalisation de la mère de famille a dû être un véritable coup dur pour Marcel Amont et son beau-fils. L’artiste est toutefois un homme bien entouré. Il peut compter sur chaque membre du clan pour remonter la pente.

« Je suis un survivant »

L’interprète de Mexicain a une incroyable longévité. Avec plus de 90 années au compteur, il a pourtant failli perdre la vie à une certaine époque de sa carrière. Le célèbre artiste frôlait le pire en 1953, au début de sa carrière. En pleine tournée avec Philippe Clay, c’est ce dernier qui lui sauvera la vie en le conduisant à l’hôpital de Bordeaux.

Marcel Amont a subi une infection pulmonaire. Avec près d’un an passé au sanatorium, il parvient à se remettre de cette pénible expérience. Depuis, le talentueux artiste suis une hygiène de vie très rigoureuse. Lui-même explique comment il veille sur sa santé afin de se préserver :

« Je reviens de loin ! J’ai failli mourir en 1953, pendant la tournée de Jean Nohain. C’est Philippe Clay, dont je faisais la première partie, qui m’a conduit en voiture à l’hôpital de Bordeaux, après le spectacle. Un an de sanatorium ! Je ne fume plus depuis longtemps et, si j’aime la table, je ne fais pas d’excès. J’aime toujours le bordeaux et mène une vie normale » a-t-il confié.

Intronisé à Pau quelques années plus tard comme membre d’honneur de l’Académie du Béarn, il se sent reconnaissant : « Je me rends bien compte que je suis un survivant avec Hugues Aufray et Juliette Gréco [disparue en septembre 2020, ndlr], mes amis, mais tant que je pourrai chanter, je chanterai. Tiens, c’est pas mal non comme titre de chanson ? » a-t-il déclaré tout à fait ému.

Son histoire d’amour avec la Borce

L’interprète de la chanson Bleu, blanc, blond est très attaché à ses origines. Issu d’une longue lignée de paysans, il provient de la petite commune de Borce en région Béarn dans les Pyrénées-Atlantiques. C’est là-bas que Marcel Amont aime se ressourcer la plupart du temps loin des tumultes de la ville Parisienne.

À lire :   Maître Gims envisage sérieusement prendre une pause ?

Lors d’un entretien, il revenait d’un séjour à la montagne : « Je rentre en effet de quelques semaines de vacances à la montagne, dans la vallée d’Aspe, sur les terres de mon enfance. Je m’y ressource tous les ans » a-t-il révélé.

Dans les colonnes du média Le Parisien, on pouvait également lire une belle déclaration venant du chanteur. « J’ai mes pieds à Paris, mais ma tête dans les montagnes (…) Si Papa et Maman étaient encore là, eux les enfants du peuple, ils seraient fiers de voir que je suis devenu académicien. Bien sûr pas comme à l’Académie française mais de toute façon la plupart de ceux-là chantent faux. Ici, au moins, on parle la même langue même si en vieillissant, je bafouille un peu ! »

Ces propos interviennent lors de son intronisation à l’Académie Béarn. Il s’agit d’une belle preuve d’amour qui prouve son grand attachement à sa ville natale.

Marcel Amont et sa femme

Que devient désormais Marcel Amont ?

L’originaire de Bordeaux a connu ses moments de gloire entre 1960 et 1970. À partir des années 90, il se fait de moins en moins remarquer, mais ne quitte jamais la scène. Ce grand mélomane affirme ne pas pouvoir vivre sans son art.

Quand on lui demande s’il a déjà une fois songé à arrêter la musique, il répond : «  (…) Je ne vois pas ce que je pourrais faire d’autres qui ne m’emmerderait pas. Après soixante-cinq ans de métier, je ne sais que monter sur scène ! » a-t-il déclaré en pleine tournée de France pour Âge tendre en 2017. On se souvient encore de ces quelques tubes à succès de l’auteur :

  • Chapeau de Mireille ;
  • Samba d’Été ;
  • L’amour ça fait passer le temps.

L’homme qui s’est fait un nom en assurant les premières parties d’Édith Piaf poursuit toujours sa passion le chant. Également écrivain, il détient plus d’une dizaine d’ouvrages à son nom. Parmi eux, on peut désigner :

  • Lettres à des amis ;
  • À l’ombre de La Fontaine ;
  • Les Coulisses de ma vie ;
  • Mirliton Taines & chansons oubliées ;
  • Adieu la belle Marguerite.

Sa belle plume et son expertise lui ont valu d’être nommé en février 2020, président du jury du prix Moustaki. Artiste accompli, Marcel Amont a marqué plusieurs générations et continue d’impacter encore aujourd’hui. On ne peut que souhaiter longue vie à Marcel Amont et sa campagne