Laurence Ostolaza et son compagnon

Laurence Ostolaza et son compagnon : une grosse erreur en direct  

Spécialisée dans le domaine de la santé, Laurence Ostolaza est l’une des célèbres chroniqueuses de France 2. Son talent pour le journaliste lui confère un parcours professionnel impressionnant dans les médias. Toutefois, les choses ne se passent pas toujours comme prévu lors des présentations. Il y a quelques années, la jeune femme a connu l’un des moments les plus gênants de sa carrière en direct. Mais que s’est-il passé. Zoom sur Laurence Ostolaza et son compagnon.     

Laurence Ostolaza massacre un nom de famille en direct sur France 2

Alors que tout se passait bien sur France 2, on apprend qu’une présentatrice, massacre le nom de famille d’un journaliste en direct. En effet, le 25 février 2015, après le journal de 7h dans « Télématin », Laurence Ostolaza prononce mal le nom de famille de l’un de ses collègues.  

Aux cous de l’émission, la jeune femme voulait donner son avis par rapport à une information sportive que venait d’évoquer Julien Benedetto : « Oui, Pogba dont le salaire tutoie la lumière, nous disait tout à l’heure Gregory Taboulé » « Euh, non, Naboulet. Grégory Naboulet», a corrigé le présentateur de l’émission. Au bout d’un petit moment de silence, ce dernier insiste tout en souriant « Le taboulé, c’est ce qui se mange !», avant d’éclater de rire.

Face à cette réaction de Julien, Laurence n’a pas pu s’empêcher de sourire avant de dire : « Bon, trois cafés pour Grégory ! La punition du matin, elle est pour moi. C’était un gag, et on l’a fait à l’antenne, vous voyez comme quoi… ». Voilà une drôle de situation que Laurence Ostolaza et son compagnon d’émission ont vécue en direct.  

À lire :  Laurent Luyat et sa femme : les détails sur sa vie amoureuse 

Que sait-on de la carrière de la journaliste ?  

Originaire de la commune de Bayonne, Laurence Ostolaza est née en mai 1967. Titulaire d’un BAC A2, elle décide de faire des études supérieures de lettres avant de suivre des cours de journalisme. Après ses formations, la jeune femme à choisi de faire carrière dans plusieurs domaines comme le journalisme, la politique et l’écriture.

Dans le journalisme

Laurence Ostolaza commence sa carrière dans la presse écrite et audiovisuelle. Elle a fait ses débuts auprès des chaînes comme Sud Radio, Radio-France, RFO et Canal+. À partir des années 1997, la jeune femme devient présentatrice des journaux télévisés sur France 2 et TV5. Elle a également occupé le poste de reporter au service politique de France 2. En 2004, la journaliste se spécialise dans le domaine de la santé et est à la tête d’une chronique dans « Télématin ».

Dans la politique

Parallèlement à sa carrière dans les médias, Laurence Ostolaza est également intéressée par le domaine politique. En 2008, elle devient conseillère municipale à Saint-Jean-de-Luz. Mais après deux ans de fonction, la jeune femme démissionne malgré elle.

« J’ai vendu ma maison de Saint-Jean-de-Luz pour en acheter une autre à Boulogne. À partir du moment où je ne paie plus mes impôts locaux ici, j’ai jugé normal de démissionner. À partir du moment où j’ai vendu ici et racheté ailleurs, je n’ai pas à rester, ce serait illégal », avait-elle expliqué dans une interview accordée au quotidien régional Sud-Ouest.

Dans l’écriture

Laurence Ostolaza est une grande adepte de la littérature. Depuis le début de sa carrière, elle a écrit et coécrit plusieurs ouvrages comme :

  • « Naître ou ne pas naître, Une histoire d’amour », publié en 2015 ;
  • « Se libérer de ses ex », publié en 2019 ;
  • « Fin de vie : entre volonté et éthique », publié en 2006.  
À lire :  Le CBD et ses vertus : les célébrités qui l'utilisent !

Avec la vente de tous ces livres, la jeune femme devrait gagner beaucoup d’argents. Mais force est de constater qu’il existe très peu d’informations sur le salaire de Laurence Ostolaza. Comme son collègue Anicet Mbida, la journaliste se confie rarement par rapport à cela.

Mis à part l’écriture et la politique auxquelles elle s’adonne déjà, la jeune femme à plus d’un tour dans son sac. Dans une interview accordée à WellNews, Laurence explique qu’elle se prépare déjà pour une future reconversion.

« Bien que j’adore mon métier, je sais que je quitterai un jour la télé pour faire de la communication et mettre en application des techniques de communication que j’ai acquises pendant des années au service d’une idée d’un produit ou encore d’un service ».          

La journaliste est-elle fan des réseaux sociaux ?

Les médias sociaux ont peu d’importance dans la vie de la journaliste. Bien qu’elle soit présente sur ces derniers, elle ne se manifeste pas en tant que tel. Sur Instagram par exemple, Laurence a près de 1011 followers, mais n’a que trois publications dont deux portent sur ses livres. Sur Twitter, son compte reste privé. Il faudra d’abord lui faire une demande avant d’y accéder. Par ailleurs, il vous sera difficile de rencontrer des clichés de Laurence Ostolaza et son compagnon sur la toile. La jeune femme garde sa vie privée loin des médias.