Accueil > Les réalisatrices en force pour la Semaine de la Critique !

Les réalisatrices en force pour la Semaine de la Critique !

réalisatrices semaine de la critique

La sélection officielle de la Semaine de la Critique 2023 vient d’être annoncée, elle se distingue par la forte présence de réalisatrices.

Voici la liste des longs – métrages sélectionnés

Films d’ouverture et de clôture :

La France sera à l’honneur pour les cérémonies d’ouverture et de clôture de cette section parallèle. Marie Amachoukeli, lauréate de la Caméra d’or pour en 2014, ouvrira les festivités avec son film Ama Gloria. Ce film raconte l’histoire d’une relation fusionnelle entre une petite fille de six ans et sa nourrice, elles doivent se dire adieu. En clôture, le réalisateur Erwan Le Duc, connu pour son film Perdrix, présentera son nouveau film La Fille de son père. Ce dernier explore le destin d’une fille et de son père confrontés à leur passé.

Quels sont les films en compétition ?
  • Inshallah Walad (Inchallah un fils) de Amjad Al Rasheed (Jordanie)
  • Jam (Sleep) de Jason Yo (Corée du Sud)
  • Levante (Power Alley) de Lillah Halla (Brésuel)
  • Lost Country de Vladimir Perisic (Serbie)
  • Le Ravissement d’Iris Kaltenbäck (France)
  • Tiger Stripes d’Amanda Nell Eu (Malaisie)

Les séances spéciales :
  • Le Syndrome des amours passées d’Ann Sirot et Raphaël Balboni (France)

Les réalisatrices sont en force pour la semaine de la critique 2023 !

La sélection de la Semaine de la Critique 2023 vient d’être annoncée. Elle met en avant de nombreux films prometteurs, dont plusieurs premiers longs-métrages réalisés par des femmes venant de différents horizons. Cette édition célèbre l’importante contribution des femmes au cinéma, avec des scénarios touchants et variés.

On retrouvera Paloma Sermon-Daï, la réalisatrice belge, qui sera présente pour présenter son film intitulé Il pleut dans la maison. Il relate l’histoire d’un frère et d’une sœur qui passent ce qui pourrait être leur dernier été de jeunesse, vivant dans l’ombre de la vie adulte. Une autre réalisatrice à l’affiche est Lillah Halla, d’origine brésilienne, avec son film Levante. Ce long-métrage raconte l’histoire d’une jeune joueuse de volley enceinte qui se bat pour obtenir un avortement. Elle est victime de pressions par sa communauté qui s’oppose à son indépendance. Sur l’ensemble des films sélectionnés pour la semaine de la critique, les réalisatrices font de l’ombre aux hommes avec films à couper le souffle.

Sur les 3 100 films (2100 courts-métrages et 1000 longs-métrages) soumis à la sélection, onze longs-métrages ont été choisis, dont sept sont des premiers films et six ont été réalisés par des femmes.

Crédit photo : https://fr.depositphotos.com/

Picture of Aymé

Aymé

Leave a Replay

Recent Posts

Sign up for our Newsletter

Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit