Accueil > « Diffusion de désinformation » : Wikimédia fait appel après la condamnation de Moscou
Wikimédia

« Diffusion de désinformation » : Wikimédia fait appel après la condamnation de Moscou

Mauvaise nouvelle pour la représentation de Wikimédia basée en Russie. La fondation est condamnée pour désinformation et doit verser une lourde amende. Toutefois, elle ne compte pas dormir sur ses lauriers et annonce faire appel de cette décision de justice.

Condamné à s’acquitter d’une amende très lourde

Après le déclenchement des manœuvres militaires russes sur le territoire ukrainien, Wikimédia a partagé une série de contenus. Seulement, le Roskomnadzor, régulateur russe d’internet, relève que la plateforme s’inscrit dans une logique de diffusion de désinformation. Pour lui, « des informations inexactes sur l’opération militaire spéciale visant à protéger les Républiques populaires de Donetsk et de Louhansk pour la démilitarisation et la dénazification de l’Ukraine ». Pour cette raison, le média s’est vu infliger une amende colossale de 60 000 € par le tribunal de Moscou le mois dernier.

Un appel dont les probabilités de réussite sont faibles

Ce 13 juin 2022, Wikimédia a fait part de son intention de faire appel de la décision de justice. À ce propos, le responsable des affaires juridiques de la fondation, Stephen Laporte, affirme : « La fondation estime que les informations publiées sur Wikipédia doivent être protégées par la liberté d’expression et ne constituent pas de la désinformation, contrairement aux conclusions du tribunal ». Toutefois, notez que les chances de voir cette procédure porter ses fruits sont très réduites. Pour cause, le pouvoir de Moscou mène actuellement une répression sans précédent contre les opposants aux manœuvres militaires menées en Ukraine.

À lire :  DÉCOUVREZ LA TOUTE PREMIÈRE BANDE-ANNONCE DU FILM « BLACK ADAM » AVEC DWAYNE JOHNSON