1ER OBSERVATOIRE DE L’APERITIVO : LES RESULTATS

1ER OBSERVATOIRE DE L’APERITIVO : LES RESULTATS

17%* des Français connaissent spontanément l’aperitivo … et les autres alors ?
Cela n’aura échappé à personne, l’Italie s’est imposée dans nos assiettes, dans nos cocktails et boissons : prosecco, burrata ou antipasti sont désormais des incontournables. Une impulsion du soft power italien qui se traduit même par l’ouverture d’enseignes spécialisées.
« Aujourd’hui, l’Italie séduit par son style de vie et ses valeurs de lâcher prise, d’authenticité et de spontanéité. Une mentalité qui attire la population française avec ses envies de vivre ensemble dans un monde où les relations sociales sont fortement déshumanisées. » déclare Pierre Bisseuil, Directeur de Recherche, département Prospective et Stratégie, Peclers.

POURQUOI L’APERITIVO ET MARTINI® ?

L’histoire de MARTINI® est intimement liée à celle de l’aperitivo. Cette référence typiquement italienne s’est interrogée sur ce phénomène de la gastronomie transalpine : l’aperitivo !
Avec l’appui de l’institut de sondage Kantar, un coup de projecteur a été mis sur les connaissances et comportements des Français quand vient l’heure de l’aperitivo : le connaissent-ils ? Que consomment-ils à cette occasion ? Avec qui ? Existe-il des disparités régionales ?

APÉRO, APERITIVO : QUELLE DIFFÉRENCE ?

Certes l’aperitivo est la traduction italienne de l’apéritif mais pas seulement, son concept est simple : tout achat d’un verre de vin ou d’un cocktail permet l’accès à un buffet où l’on retrouve tout type de spécialités italiennes. Un « apéritif à la française » ne se consomme souvent qu’avec quelques cacahuètes, bretzels et autres gâteaux apéritifs secs. En Italie, chaque région a SA propre version de ce moment de retrouvailles pré-diner : à Milan, des mets sucrés et salés sont proposés ; à Venise, les trattorie servent la spécialité locale, les cicchetti…

Ainsi l’aperitivo est un moment unique qui ne ressemble à aucun autre.
La dimension culturelle est également essentielle à la compréhension de ce rituel typiquement italien :
dans les trattorie, aperitivo rime ainsi souvent avec expositions, concerts, DJ sets… Devenue une véritable institution italienne, ce moment de consommation est né à Turin au 18ème siècle et se dégustait originellement avec un verre de vermouth léger. Un vermouth qui a traversé les âges et qui est aujourd’hui connu sous le nom de … MARTINI®

LES FRANÇAIS CONNAISSENT-ILS L’APERITIVO ?

Près de 8 Français sur 10 disent ne pas connaître le principe de l’aperitivo alors que près de la moitié d’entre eux se réunissent en fin de journée pour un moment convivial, pré-diner, mêlant spécialités italiennes (gressins, charcuterie, pizza, foccacia) et boissons, au moins une fois par mois et surtout au printemps/été. Néanmoins, qu’ils soient connaisseurs ou non, les personnes interrogées s’accordent pour associer ce moment de consommation à un moment de convivialité (pour 6 Français sur 10). Un moment, principalement relié à l’Italie, consommé à la maison ou chez des proches, qui se partage entre amis et s’accompagne de boissons alcoolisées.
 

L’APERITIVO N’EST PAS RÉSERVÉ QU’À L’ÉTÉ

Alors que l’aperitivo peut sembler cantonné aux beaux jours, il est important de noter qu’1/4 des Français en font au moins une fois par mois durant la saison hivernale.
Eté comme hiver, c’est la région du Sud-Est qui consomme le plus régulièrement des aperitivi : en printemps/été, c’est presque 30% des personnes interrogées qui organisent des aperitivi au moins une fois par semaine (contre 20% pour l’ensemble des régions). En automne/hiver c’est plus de la moitié des habitants (52%) de cette région qui en font 1 fois par mois (contre 40% de moyenne sur le reste des régions). La région Sud-Est pratique donc régulièrement l’aperitivo sans en en connaitre le nom.
La grande majorité des Français qui organisent des aperitivo le font à domicile, que ce soit chez eux (93%) ou chez un proche (71%). La région parisienne sort du lot, préférant réaliser ces rencontres hors domicile pour 45% (vs. 32% en France) avec une préférence pour les bars et lieux extérieurs.

shares