Festival de Cannes : le palmarès de 2021

Organisée du 6 au 17 juillet 2021, la 74e édition du Festival de Cannes a finalement eu lieu après une année blanche. Présidée par le réalisateur américain Spike Lee, cette cérémonie a été historique. Découvrez l’intégralité du palmarès de la Canne de 2021 avec ses lots de nouveautés.

Festival de Cannes 2021: Clap de fin pour la 74e édition

Le 17 juillet, le Festival de Cannes a connu son épilogue. Mais un fait marquant a notamment attiré l’attention des habitués de la cérémonie. Spike Lee, le président du jury, a failli dévoiler le gagnant de la Palme d’Or dès les débuts des manifestations.

Une boude contraire à la tradition. Le cinéaste américain rectifiera son tir puis s’excusera de son erreur. Ceci n’a pas empêché de deviner d’avance le grand lauréat.

Une fois de plus, le Festival de Cannes a écrit l’histoire. Pour cette édition, la Palme d’Or est revenue à une femme : Julia Ducournau. La réalisatrice du film Titane devient ainsi la deuxième réalisatrice à recevoir ce trophée et la première à la prendre seule. La première femme à remporter ce prix était Jane Campion.

Festival de Cannes

De quoi parle Titane, le film récompensé de la Palme d’Or ?

SI le long-métrage Titane a reçu le plus prestigieux trophée, ce n’est sûrement pas un coup de chance. La réalisatrice, déjà félicitée en 2016 pour son film Grave, a réussi à mettre en scène en 2021 un scénario choc et hors norme.

En résumé, le film raconte l’histoire d’une fille nommée Alexia qui a reçu après un violent accident une plaque de titane dans son crâne. Une fois adulte, la jeune femme développe des pulsions meurtrières ainsi de grands désirs sexuels.

À lire :  Michèle Laroque hospitalisée pendant deux ans, que s’est-il passé ?

Porté par Vincent Lindon, père d’Alexia et Agathe Rousselle dans le rôle d’Alexia, le film est une vraie réussite. Il attire le monde dans les salles de cinéma et continue d’être visionné sur les canaux en ligne.

Prix d’interprétation féminine

Pour cette édition, le prix de la meilleure interprétation féminine est décerné à la Norvégienne Renate Reisnve. Encore inconnue des cinéphiles du monde, l’actrice séduit le jury par son rôle dans Julie (en 12 chapitres). Réalisé par Joachim Trier, le film raconte le foyer d’un dessinateur de BD à succès.

Prix d’interprétation masculine

Caleb Landry. C’est l’identité du gagnant de ce trophée. Il est récompensé pour son rôle joué avec abnégation dans le Nitram. Réalisé par Justin Kurzel, le long-métrage raconte les événements qui ont poussé l’État australien à légiférer sur le port d’armes.

Festival de Cannes

Liste des autres gagnants du festival

  • Prix du scénario : Ryûsuke Hamaguchi et Takamasa Oe, pour Drive My Car de Ryûsuke Hamaguchi ;
  • Prix de la mise en scène : Leos Carax, pour Annette ;
  • Grand Prix : Un héros, d’Asghar Farhadi, avec Compartiment n° 6 (ex æquo), de Juho Kuosmanen ;
  • Prix du jury : Le Genou d’Ahed, de Nadav Lapid ; Memoria (ex æquo) d’Apichatpong Weerasethakul ;
  • Palme d’or d’honneur : Marco Bellocchio, Jodie Foster ;
  • Palme d’or du court-métrage : Tous les corbeaux du monde, de Tang Yi ;
  • Caméra d’or : Murina, d’Antoneta Alamat Kusijanovic.

La 74e édition du festival s’est ainsi achevée de la plus belle des manières avec ses lauréats chanceux et bien sûr, certains de ses participants déçus.

Crédit Photo : depositphotos.com