La Somalie face à une catastrophe humanitaire

Le 12 avril 2022, l’ONU lançait l’alerte d’une potentielle crise humanitaire en devenir. Un danger des plus important qui toucherait hommes, femmes et surtout, enfants – rappelant finalement la dernière crise, en 2011, qui avait emporté environ 250 000 mille personnes. En Afrique : la Somalie face à une catastrophe humanitaire.

Des finances bien trop maigres

L’organisation fait part d’un déficit au niveau des financements, qui ne permettraient même pas de venir en aide à tous les enfants. 1,5 milliard de dollars… c’est ce qu’attendaient l’ONU et l’UNICEF ; un budget qui peine à se combler.

Les représentants font de nombreux appels à l’aide, argumentant sur le fait qu’ils ne peuvent rien faire sans un soutien extérieur. Dans ce contexte, la malnutrition et diverses maladies, pourraient être inévitables. Lara Fossi, membre du Programme Alimentaire Mondial, déplore un risque de « hiérarchiser les besoins alimentaires ». Ce qui prouve un contrôle particulièrement pointilleux de la distribution des matières premières entre les citoyens.

La sécheresse : autre cause de la famine

L’importante sécheresse au sein du pays pourrait accentuer l’arrivée de la famine. Si les pluies attendues aux mois de mai et juin sont insuffisantes, cela pourrait également entraver le commerce de bétails des Somaliens.

On estime la venue de cette crise à d’ici les trois prochains mois, si aucun changement n’est constaté avant.

Crédit Photos : depositphotos.com

À lire :  Britney Spears annonce être enceinte