Elsa Lunghini et son mari : union avec une personne ordinaire

Maman, mariée et artiste professionnelle. Quoi de mieux pour la belle Elsa Lunghini, qui vit une vie aussi simple que mouvementée ?

Biographie d’une personnalité en devenir

Pour parler d’Elsa Lunghini, il faut d’abord revenir aux sources. En effet, née en mai 1973 dans une famille d’artistes, Elsa Lunghini a pour parents un père comédien et professionnel de la musique, et une mère à la fois peintre et sculptrice.

Du côté maternel, son oncle et sa tante biologiques, Charles et Marlène Jobert, frère et sœur de sa mère Christiane Jobert, travaillent chacun d’eux dans la photographie et la comédie. Sa tante par alliance, Véronique Mucret-Rouveyrollis est à la fois une scénariste et réalisatrice, mais aussi une experte de la chanson. Ainsi, elle a pour cousines les actrices Françaises Joséphine Jobert et Eva Green.

Que retenir de la carrière d’Elsa Lunghini ?

Elsa Lunghini débute dans le cinéma pratiquement en même temps que dans la musique, ses deux grandes passions. À 8 ans, on la retrouve dans le casting du film Garde à vue. Cinq ans plus tard, à 13 ans, elle interprète le titre T’en va pas, qui fera office de générique du film La femme de ma vie. De là, sa notoriété est propulsée sur la scène nationale. Elle devient la plus jeune artiste classée numéro 1 du Top 50, grâce à la chanson qui se multiplie en plus d’un million d’exemplaires. Deux ans plus tard, la jeune fille sort un album portant son prénom et se vendant à plusieurs milliers d’exemplaires.

Dans les années 1990, elle sort trois autres albums :

  • Rien que pour ça (1990),
  • Douce Violence (1992),
  • Chaque jour est un long chemin (1996)
À lire :  Niska : que s’est-il réellement passé entre le rappeur et Aya Nakamura ?

dont les ventes chutes progressivement au cours du temps, malgré un disque de platine pour le premier. Elle joue tout de même dans le film Le Retour de Casanova, en 1991, qui sera sélectionné lors de à la 47e édition du Festival de Cannes (1992).

Dans les années 2000, elle sort deux autres albums : De lave et de sève (2004), et Elsa Lunghini (2008), qui ne rencontrent pas le même succès qu’à l’époque. Sa carrière d’actrice prend toutefois plus de poids, puisqu’elle apparaît de plus en plus dans des fictions télévisées :

  • La Mort est rousse (2000),
  • Où est-tu ? (2007),
  • Aveugle, mais pas trop (2009).

Dans les années 2010 à 2020, Elsa Lunghini se concentre davantage à la télévision et le cinéma, sans pour autant mettre totalement de côté la musique. On la retrouve dans :

  • La Maison des Rocheville (2010),
  • Cherif (2017),
  • le film Parole contre parole (2017),
  • Ici Tout commence (2020), dérivé de la série Demain nous appartient.

Elsa Lunghini et son mari : avec qui partage-t-elle sa vie ?

Avant de connaître l’homme qu’elle a épousé aujourd’hui, Elsa Lunghini était en couple avec le chanteur allemand Peter Kröner dans les années 1990. Ensemble, ils ont un fils, Luigi, né en juillet 1994. Après leur séparation, elle a pour partenaire le futur commentateur de football, Bixente Lizarazu. Ils restent ensemble sept ans, et se séparent donc en 2006. Enfin, en 2013, l’actrice se marie avec son nouveau chéri, Aurélien Cheval, presqu’inconnu des médias.

L’idylle que mène Elsa Lunghini et son mari a de quoi en envier plus d’un. En effet très discrets sur leur union, le public n’a aucun accès à leur petit univers privé. Toutefois, il arrive à la star aux multiples professions de se livrer sur leur histoire d’amour. En juillet 2021, pour le média Gala, elle avoue n’avoir jamais eu envie de se marier de sa vie, considérant le mariage comme « un accessoire ». Mais sa rencontre avec Aurélien a bouleversé sa vision des choses. En effet, ayant de très nombreux points communs, le fait de n’avoir jamais été marié de leur côté auparavant et d’essayer ça ensemble, était comme une aventure pour eux deux. Le peu de monde convié à cet événement accentue d’autant plus cet aspect très secret de leur binôme, rendant leur histoire d’amour finalement très unique.

À lire :  Pourquoi la blague osée sur l’alopécie de Jada Pinkett Smith n’est pas passée ?

L’ex-cuisinier qu’est Aurélien Cheval a l’art de la musique, de la photographie et de l’écriture pour passions semblables à celles de sa femme. N’ayant pas toujours le temps de se voir à cause de leurs métiers, elle confie l’habitude qu’ils ont pris à voyager sur un coup de tête quand le temps le leur permet. « Avec mon mari, on a un poids lourd, un quinze tonnes aménagé avec lequel on parcourt le monde. Il avait déjà ce projet quand on s’est rencontrés, et moi j’avais très envie aussi d’une vie libre comme ça. Alors dès qu’on ne travaille pas ni l’un ni l’autre, on part », « on ne pense qu’à ça », rajoute-t-elle encore. Sur les routes, ils montent alors toutes sortes de petits contenus, disponibles sur le site Internet : http://vanishing-points.com/?author=2.

L’actrice sur les réseaux sociaux

La starlette est bien plus plus présente sur le réseau social Instagram. Elle y poste de temps en temps, notamment des photographies de paysages pris par ses soins. On y retrouve aussi quelques clichés de ses amis et collègues acteurs, et de divers autres artistes ayant perdus la vie. Elsa se sert également de son compte pour soutenir d’autres personnalités, traversant, par exemple, une passe difficile. De même, pour manifester son soutien aux Ukrainiens, des suites de la guerre actuelle déclenchée par la Russie.

À la différence de son fils, Elsa Lunghini et son mari n’ont aucune photo d’eux, partagée sur les réseaux sociaux.