faillite

Les prêts d’argent dans le show-business

La célébrité n’est pas forcément synonyme de richesse. Derrière la grande renommée, se cache parfois une situation pas très reluisante. C’est le cas de ces trois stars qui ont fait faillite. Que s’est-il passé ? Comment vivent-ils ? Autant de questions qui méritent des réponses. En effet, pour monter une affaire, cela nécessite souvent de passer par un emprunt, vous pouvez vous faire assister par es experts qui se chargeront de dénicher pour vous un meilleur taux de remboursement. Pour se lancer vous pouver parfaitement comparer les prêts sur LoanScouter.

Bernard Tapie : la disgrâce d’un golden-boy ?

Bernard Tapie est un homme d’affaires et un politicien très connu. Malheureusement, il finit par déclarer faillite en raison de plusieurs condamnations et dettes à éponger.

En 1974, Bernard Tapie crée une société nommée « Cœur Assistance ». Cette entreprise propose, sur abonnement payant, des boîtiers qui déclenchent une alarme en cas de crise cardiaque. Une activité dénoncée par le Conseil de l’ordre des médecins de Paris. Il est condamné à un an de prison avec sursis ainsi qu’une amende à payer.

On retrouve également l’affaire Testut : un « prêt » non déclaré de 21 millions de francs auprès du club de football de l’Olympique de Marseille, qui a servi à financer l’achat du joueur anglais Chris Waddle, le rachat de Trayvou a également nécessité un emprunt de 100 millions de francs.

Bernard Tapie se spécialise après dans le rachat des entreprises en faillite qu’il revend des années plus tard. Un business florissant qui lui a rapporté un sacré pactole. En 2015, il fait son entrée en politique en débutant en tant que député de la gauche.

À lire :  Michèle Laroque hospitalisée pendant deux ans, que s’est-il passé ?

Il couronne sa carrière politique par une décision de la Cour d’appel de Paris qui le condamne à rembourser 404 millions d’euros. Il déclare lui-même qu’il est « ruiné de chez ruiné ». Bernard Tapie meurt le 3 octobre 2021 suite à un cancer.

faillite

Benjamin Castaldi : du succès à la chute

En 2008, le célèbre animateur français percevait un salaire brut de 105 000 € durant le tournage de Secret Story. Il était donc l’un des présentateurs les mieux payés dans l’univers médiatique de la France.

Il découvre quelques années plus tard qu’il est ruiné. Et pour cause ? Il est victime d’un investissement frauduleux basé sur le système de Ponzi : l’affaire Appolina. À la suite de ce scandale, Benjamin poursuit devant la justice le notaire de la structure, son promoteur et une banque afin d’obtenir justice.

Précisons toutefois que Benjamin a pu traverser cette période de crise grâce aux soutiens de ses proches et collègues.

Enrico Macias : le musicien déchu

Enrico Macias est un chanteur, musicien et compositeur franco-algérien. Il connut ses moments de gloire dans les années 80 avec de nombreuses distinctions reçues pour sa carrière.

En 2008, il fait face à une déchéance insoupçonnée. Le chanteur se retrouve totalement ruiné après avoir perdu 20 millions d’euros dans la crise financière de l’Islande.

En 2014, il est même condamné à verser 30 millions d’euros à une banque. Cette dernière possède une hypothèque sur son dernier bien immobilier : sa villa de Saint-Tropez. Un patrimoine qu’Enrico refuse de céder en dénonçant une escroquerie.

L’erreur à ne pas commettre

Se retrouver en faillite n’est pas une fatalité, mais y demeurer est une véritable erreur. Pour sortir de cet engrenage, toute personne désireuse peut par exemple, s’octroyer un prêt en ligne pour éviter de tomber dans le manque de trésorerie.

À lire :  Mylène Farmer et son chéri: cet incident qui a failli lui coûter sa carrière

Les prêts sont généralement utilisés pour financer des travaux de rénovation mais aussi par de nombreux hommes d’affaires. Bien qu’is ne soient pas indispensables, il vous permettent d’accélérer la croissance de vos projets.