mardi, juin 28, 2022

Noémie Lenoir : « J’allais au lycée et il y avait ma tête sur les quais de gare »

Noémie Lenoir, jeune fille de la banlieue devenue mannequin des plus grandes marques. C’est un parcours loin d’être classique, très atypique, et qui pourtant permet à grand monde de s’en étonner de façon positive.

Noémie Lenoir

Biographie d’une banlieusarde

Naît en septembre 1979, d’un père Français de la métropole et d’une mère Réunionnaise et Malgache, Noémie Lenoir grandit dans la banlieue des Ulis, en Essonne. Elle est la deuxième fille du couple, à l’époque, électricien et femme de ménage. Son frère aîné se nomme Daniel.

La jeune fille a une éducation tout ce qu’il y a de plus normal, et se passionne pour divers activités. Par exemple, c’est à l’âge de 4 ans qu’elle commence la danse classique. Elle s’intéresse aussi aux métiers administratifs, autant qu’aux métiers du secteur de la santé. Toutefois, en 1995, à ses 15 ans, une rencontre hasardeuse chamboule sa vie. Dans un bureau de poste, un ancien mannequin lui propose de suivre ses traces. Le physique de la jeune Noémie est en effet fait pour ce métier.

Après en avoir discuté avec sa mère, la vie de l’adolescente prend une tournure complètement différente. Elle se met à travailler avec de petites enseignes, avant de quitter Gif-sur-Yvette et de prendre le large vers les États-Unis, pour intégrer Ford Models, une agence de mannequinat.

Noémie Lenoir : son parcours époustouflant

La jeune fille se met à poser pour plusieurs grandes marques, telles que Calvin Klein et Ralph Lauren. Elle attire également l’intérêt des célèbres photographes Peter Lindberg et Mario Testino, pour qui elle posera fréquemment. Très vite, Noémie fait la couverture des magazines comme Elle, Marie Claire et Vogue. Son univers change radicalement du tout au tout. Par ailleurs, en 2000, L’ORÉAL PARIS fait d’elle son égérie alors qu’elle est âgée de 21 ans. À ses 22 ans, elle fait partie des invités de la marque de cosmétiques, et foule le tapis rouge du Festival de Cannes. Elle devient le visage de la marque Marks & Spencer de 2005 à 2009, et défile pendant quelques années pour Victoria Secret’s, entre-temps. Le mannequin et top model fait connaître ses talents de danseuse au sein du cabaret parisien Crazy Horse, en 2013.

À lire :  Qui est le nouveau compagnon d'Anne Roumanoff ?

Noémie Lenoir fait ses premiers pas au cinéma dès 2002. Aux côtés de Jamel Debbouze dans le film Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, elle a le rôle d’une courtisane. Elle est Gina, dans les deux volets de Gomez et Tavarès (2002 et 2007), puis Karine dans La Doublure (2005). En 2007, elle fait partie du casting Rush Hour 3, avec Jackie Chan et Chris Tucker. Elle revient en 2015 pour le film Le Transporteur, puis en 2018 pour le second volet d’Aladin avec Kev Adams.

Interview exclusive

Côté cœur, Noémie Lenoir a eu pour compagnon l’ex-joueur de football, Claude Makélélé. Ensemble de 2004 à 2008, ils accueillent Kelyan, un petit garçon né en 2005. En 2015, elle donne naissance à Tosca, une petite fille, à qui elle fera une dédicace particulière dans l’une de ses créations…

Noémie Lenoir donne une interview exclusive au média Melty en novembre 2021, où elle fait part de quelques anecdotes.

Noémie Lenoir : le mannequin sur les réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux, le mannequin est autant actif sur Instagram que sur Facebook. Ayant très peu de publications, ses posts sont généralement des clichés d’elle-même, capturés au cours de sa carrière (notamment lorsqu’elle était jeune). Mais également des photos d’elle dans son âge actuel, prises à différentes occasions. Elle publie souvent, et fait aussi de stories de temps à autre. Sur Instagram, le mannequin semble avoir un feed bien défini.

Quant à son compte Twitter, il est inactif depuis 2016.

Pour en savoir plus : cliquez ici.

À lire :  Augustin Trapenard et son compagnon : comment a-t-il conquis son ex?

Latest Posts

Don't Miss