Accueil > Numérisation de films super 8 (films de cinéma), comment faire ?

Numérisation de films super 8 (films de cinéma), comment faire ?

Les supports audiovisuels ont parcouru un long chemin jusqu’à ce jour. Différents formats vidéo ont été développés au fil des années pour remporter les faveurs des cinéastes amateurs. Parmi les systèmes les plus innovants des années 60, il y a les films Super 8 de Kodak. C’était une véritable révolution dans l’univers de l’audiovisuel qui aujourd’hui est complètement délaissé au profit des supports numériques. Pour pouvoir visionner les contenus d’un film Super 8, la meilleure solution reste la numérisation. Ce tutoriel vous guide sur comment faire pour réussir le transfert. 

Transfert de films Super 8 par la méthode « objectif dans objectif »

Il existe différentes méthodes plus pointilleuses pour effectuer une numérisation de ses films super 8 sur DVD, carte SD, clé USB ou ordinateur. Parmi les plus utilisées, il y a la méthode « objectif dans objectif. Pour avoir de bons résultats, il faut faire quelques modifications des appareils. Mais avant, vous devez vous équiper d’un projecteur et d’un caméscope. 

À lire :  Joann Sfar : « le cinéma français ne s’adresse plus qu’à la France. »

Tout d’abord, pensez à remplacer l’ampoule d’origine par une ampoule de faible luminosité. Aussi, il faut mettre un diffuseur de lumière entre l’ampoule et la chambre de projection du projecteur. Un dernier point à modifier, réglez la vitesse du défilement du projecteur à 16.6 img/s pour que le caméscope puisse re-filmer l’intégralité de l’image du Super-8. Il faut tout de même avouer que la qualité du transfert n’est pas très réussie avec cette méthode. Il est fort possible de voir apparaître des images cisaillées ou dédoublées. 

Transfert de films Super 8 par la méthode de condenseur

Le principe consiste toujours à re-filmer le film Super 8 via un caméscope, mais cette fois-ci en plaçant une lentille (loupe). Pour réaliser le transfert du film, il faut s’équiper d’un projecteur, d’un caméscope et d’une lentille de préférence de 3 à 5 dioptries avec un diamètre de 12.5 cm. Cette méthode demande une installation plus complexe. Il faut bien aligner les éléments avec une grande précision. La lentille doit être placée bien droite entre le caméscope et le projecteur. Cette première doit être placée sur un support capable de la maintenir parfaitement droite durant le transfert. 

À lire :  Keanu Reeves et sa femme : cette tragédie qu’il a connue

Pour améliorer la qualité de l’image obtenue, vous pouvez aussi modifier la lampe d’origine du projecteur par une ampoule de faible luminosité. Comme la méthode précédente, pensez aussi à modifier la vitesse de défilement de la bobine à 16.6 img/s. Le principal avantage de cette méthode est qu’elle offre une bien meilleure qualité de numérisation. 

Transfert de films Super 8 par la méthode de scanner grand public

Si vous ne voulez pas vous préoccuper avec des installations difficiles, le mieux sera d’utiliser un scanner Super8 grand public. C’est sans doute la méthode la plus simple pour numériser des films Super 8. Il n’y a pas de branchement plus complexe à effectuer. Il vous suffit de trouver un scanner Super 8 grand public et d’un projecteur capable de lire la vidéo. Le prix d’un scanner tourne autour de 400€. 

À lire :  Romane Jolly et son compagnon : un cœur à pendre ou pas ?

À noter que ce n’est pas la solution la plus fiable si vous voulez obtenir une image suffisamment bonne. La qualité de l’original est loin d’être reproduite. En revanche, le processus de numérisation est assez simple. Le transfert se fait directement sur une carte SD fournie par le scanner Super 8. Il suffit de charger le film et de lancer la numérisation. Le processus de numérisation est aussi très lent. Pour une bobine de 3 min, il faut compter environ 30 min de transfert.