Sandrine Sarroche et son compagnon : qu’est-ce qui l’a séparé de Zemmour et Naulleau ?

Humoriste montante du PAF, Sandrine Sarroche est l’un des nouveaux visages de l’émission Touche pas à mon poste. Brillante, éloquente et cocasse, la quinquagénaire performe depuis quelques années comme one-woman-show. Celle qui était l’acolyte d’Eric Zemmour dans Zemmour et Naulleau détient un diplôme d’avocat. Mais sa réelle vocation, elle la poursuit dans la comédie. Découvrez donc tout ce qu’il faut savoir sur Sandrine Sarroche et son compagnon.

Sandrine Sarroche : entre radio et télédiffusion

En 2017, l’humoriste fait ses débuts à l’antenne avec l’émission Zemmour et Naulleau sur Paris Première. Elle y assure la chronique humour avec La super semaine de Sandrine Sarroche. La remplaçante de Tanguy Pastureau mêle habilement, actualités politiques, chants, jeux de mots et imitations. Elle cumule plus de 15 millions de vues sur les réseaux sociaux.

Cette belle performance lui permet d’intégrer en septembre 2019 l’équipe de la RTL. On retrouve Sandrine Sarroche aux côtés de son compagnon de radio Stéphane Bern dans le programme À la bonne heure. L’humoriste y défraie la chronique Balance ton portrait.

Qu’est-ce qui a séparé Sandrine Sarroche et Eric Zemmour ?

Depuis le 29 septembre 2021, le programme Zemmour et Naulleau n’est plus présenté sur Paris Première. Renommé Restons Zen, ce changement voit le jour à la suite d’une décision prise par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel à l’encontre d’Eric Zemmour. Le CSA a, en effet, imposé un décompte de son temps de parole dans le cadre de la présidentielle.

La chaîne de télé a ainsi suspendu sa collaboration avec le polémiste. L’on ne retrouvera donc plus Sandrine Sarroche et son cher acolyte ensemble pour un bon moment. Considéré désormais comme candidat à la course à l’Elysée, Eric Zemmour ne fait donc plus parti des membres de l’émission politique.

À lire :  Vitaa raconte la triste histoire de sa meilleure amie

Dans un communiqué rendu public, Paris Première annonce les réajustements prévus pour le programme de télé. « Alba Ventura présentera les coulisses de la politique version campagne présidentielle et Sandrine Sarroche mettra son grain de sel avec ses très personnelles chroniques en chanson ». La charmante one-woman-show ne quitte donc pas son poste pour le bonheur de ses fans.

Quand Cyril Hanouna se l’arrache

Sandrine Sarroche fait partie des nouvelles recrues de la C8. Contactée par le producteur et présentateur télé Cyril Hanouna, elle intègre à la rentrée 2021 l’équipe de Touche pas à mon poste. « À priori, j’aurai carte blanche. Il m’a dit qu’il m’avait vue sur Paris Première et qu’il aimait ce que je faisais » déclarait-elle dans les colonnes du Parisien.

L’humoriste politique Sandrine Sarroche est l’un des pions clé de l’animateur à l’approche des élections présidentielles. Avec un sens de l’humour très décalé, la chroniqueuse intervient « quelques minutes pour livrer un billet humoristique en chanson, une fois par semaine ».

sandrine-sarroche-et-son-compagnon

Sandrine Sarroche et son compagnon : en couple ou célibataire ?

L’ancienne avocate n’est pas du tout un cœur à prendre. Mariés depuis 1999, Sandrine Sarroche et son compagnon sont parents d’un garçon né en 2004. Quant à l’identité de son conjoint, la collègue de Kelly Vedovelli n’a rien livré. Bien qu’elle adore évoquer des anecdotes du couple sur ses planches de spectacles, le nom de son chéri reste bien gardé.

Le public en sait également très peu sur le fils de la star de télé. De ce côté, le secret semble être conservé. Sandrine Sarroche et son compagnon sont, cependant, des parents épanouis. Le couple a même rejoint leur nouvelle résidence en période de confinement selon la chroniqueuse. Vivement qu’on rencontre l’heureux élu un de ces quatre.

À lire :  Nicolas Bedos et sa femme : ce souvenir douloureux qu’il garde

Une avocate convertie en humoriste

Sandrine est une one-woman-show et humoriste bien connue du public. Elle abandonne sa toge d’avocate afin de s’adonner à ce qui la passionne le plus : faire rire. La jeune toulonnaise débarque à Paris dans les années 90 pour terminer ses études de droit. Une fois son diplôme en poche, elle travaillera cinq ans comme juriste à la CNIL avant que ne se produise le grand déclic de sa vie.

Le jour où elle décide de toute abandonner

C’est en 2000 que Sandrine Sarroche se choisit un autre destin. Celle qui dirigeait la Revue de l’Union des Jeunes Avocats de Paris participait également à des concours d’éloquences et de plaidoiries. Elle prendra notamment part aux prestigieuses Conférences Berryer où un standing ovation de plus de 500 personnes assomment sa conscience. Sa voie se trouve certainement ailleurs, se dit-elle à ce moment précis.

C’est un commentaire d’un collègue qui va titiller ses pensées : « En 2000, alors que je suis en train de préparer une conférence Berryer, un ami avocat me lance cette petite phrase « dans la vie, il faut faire ce pour quoi on est fait ! » . De toute évidence, je n’étais pas faite pour faire du droit a fortiori pas du droit de la protection sociale. Quelques semaines après, j’ai donné ma démission…c’est ici que mes ennuis ont commencé », avoue-t-elle.

Sandrine Sarroche abandonne ainsi son poste de juriste en droit social. Elle devient auteure pour la télévision et autoproduit en 2007 son premier spectacle « JE SUIS SÉGOLÈNE ». Une fois la machine lancée, la quadra ne s’arrête plus. Sa carrière de one-woman-show semble intéresser le public, ce qui la pousse à se reproduire sur scène. Elle crée pas moins de quatre autres spectacles :

  • Nos amis les pipoles en 2009 ;
  • Il en faut peu pour être heureux en 2013 ;
  • La loi du talon en 2017 ;
  • Sandrine Sarroche en 2019.
À lire :  Catherine Robert: qui est l’épouse de Vianney ?

Son parcours de femme avocate, sa vie de mère et de citadine à Paris, bref tous les sujets y passent. Sandrine Sarroche cartonne sur les planches et s’épanouit devant son public toujours hilare. On retrouve ses supers talents d’humoristes dans des séries-télés et au cinéma avec notamment Harry et 100 kilos d’étoiles.

Un talent artistique qui ne relève pas du hasard

Plus jeune, Sandrine Sarroche a, en effet, fréquenté le Conservatoire de Toulon. Toute son enfance, elle participe à des cours de théâtre, de piano et de chant. Si elle ne s’élance pas tôt sur cette voie, c’est bien à cause de ses parents qui lui imposent une option plus « sérieuse ».

Aujourd’hui, la comédienne fait ce qu’elle aime. Elle s’exprime d’ailleurs sur son métier et sur les textes de sketchs rédigés aux entreprises et aux particuliers : « J’adore cet exercice. J’ai écrit sur la constipation, pour des experts judiciaires…. J’ai même fait un rap pour un antimoustique ! » affirme l’ex-juriste. On lui souhaite bon vent.